mercredi, janvier 20, 2016

Haïti - Élections : La Diaspora écrit au secrétaire d'État John Kerry

Haïti - Élections : La Diaspora écrit au secrétaire d'État John Kerry
43 organisations haïtiennes-américaine de la diaspora, 34 dirigeants politiques, religieux et communautaires, et 66 autres personnes ont écrit au secrétaire d'État John Kerry mardi critiquant « le rôle inutile que le Département d'Etat joué dans la crise électorale d'Haïti » et appelant à un changement de la politique américaine. La lettre démontre la profonde inquiétude ressentie par les Américains d'origine haïtienne au sujet de cette question cruciale pour l'avenir d'Haïti.



« Pousser en avant avec insouciance les élections du 24 Janvier ne fera qu'aggraver la crise politique en Haïti » a déclaré le Vice-Maire de la Ville de North Miami Alix Desulme, l'un des parrains de la lettre « Le pays n'a pas besoin d'un autre cycle d'instabilité débilitante, il a besoin d'un gouvernement légitime issu des élections justes et crédibles ».

La lettre exhorte le Secrétaire Kerry à soutenir une enquête indépendante, dirigée par des haïtiens, comme exigé par les dirigeants haïtien religieux et la société civile et exhorte également les États-Unis à soutenir les recommandations de la commission d'évaluation récemment nommé, qui a appelé à des changements majeurs au conseil électoral d'Haïti et à la mise en place d'un dialogue politique entre les acteurs politiques concernés. Répondre à ces « conditions minimales » pour rétablir la confiance dans le processus électoral doit être la priorité de la politique américaine en Haïti, la lettre indique, « même si cela signifie de reporter l'élection ou la nomination brièvement un gouvernement de transition ».

« Trop souvent, les États-Unis ont été désireux de sacrifier les principes démocratiques pour le bien d'une stabilité insaisissable » a déclaré Pierre Imbert, ancien directeur de la « Massachusetts Office of Refugees and Immigrants » et un endosseur de la lettre « Nous demandons au Secrétaire Kerry de ne pas répéter cette erreur ».

« Le temps où le Département d'Etat pouvait sélectionner manuellement un président pour Haïti est terminée » a déclaré Eugenia Charles, Directrice politique et communication de : 1804 Institute « Les Haïtiens veulent des élections libres et équitables qui finiront par libérer notre pays de la domination étrangère systémique ».

Télécharger le texte de la lettre (en anglais) : http://www.haitilibre.com/docs/Critical-Elections-Diaspora-Letter.pdf

HL/ HaïtiLibre