jeudi, décembre 03, 2015

Newton Saint-Juste et Arnel Bélizaire vont témoigner contre Laurent Lamothe




Contacté par Le National, l’ancien député Arnel Bélizaire a confirmé qu’il a reçu une invitation de la justice américaine à titre de témoins dans le cadre de ce dossier.
 
Arnel Bélizaire a également fait remarquer que c’est seulement le 14 décembre que la Justice américaine va auditionner Salim Succar, et qu’il ne sait pas encore pour les autres accusés. L’ex-député de la 49e législature a laissé croire que son départ dépend des suites nécessaires de l’Ambassade américaine. Il a fait savoir que ce dossier a été bel et bien traité par la presse américaine.

 
De son côté, Me Newton Louis Saint-Juste a révélé que les avocats chargés de défendre Salim Succar ne veulent pas les accepter comme témoins dans le cadre de cette affaire, sous prétexte qu’ils ne savent rien du dossier. L’homme de loi a signalé que des professionnels de la presse haïtienne, qui ont fait des reportages sur ce dossier, seront également contactés par la justice américaine pour des informations supplémentaires.
 
En plus de l’audience du tribunal fédéral de la Floride, l’homme de loi profitera de l’occasion pour rencontrer des dirigeants d’organisations de droits humains, ainsi que d’autres autorités judiciaires et policières pour discuter de ces enquêtes menées contre la famille présidentielle, des ministres du régime Tèt kale, et des grands barons de ce pouvoir qui, selon lui, ont pataugé dans la corruption, le trafic de la drogue et le blanchiment d’argent.
 
Parallèlement, Me Saint-Juste aura à discuter des accusations portées contre les opérations commanditées par le directeur général de la Police nationale d’Haïti (PNH), Godson Aurélus, et le directeur départemental de la PNh de l'Ouest ,Vladimir Paraison. Lesquelles opérations exécutées par les agents de la Brigade d’opération et d’intervention départementale (BOID), accompagnés de bandits armés, et qui ont fait plusieurs dizaines de morts de septembre jusqu’à date.
 
De plus, Newton Saint-Juste devra aussi faire le suivi des actions menées auprès du secrétariat général de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), et du Congrès américain, contre la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies en Haïti, Sandra Honoré, Hillary Clinton, et l’actuel chef de la diplomatie américaine, John Kerry, pour leur éventuelle implication dans les dernières élections frauduleuses en Haïti.
 
L’ancien député de la 49e législature pour la circonscription Delmas/Tabarre, assisté de son avocat, Me Newton Saint-Juste avait, en date du 25 mars et 15 décembre 2014, déposé au parquet de Port-au-Prince une plainte dénonciatrice. Dans ses affirmations, l’ex-député avait fait mention d’une commande de 200 Galils faite le 3 mars 2013 par l’ancien Premier ministre et son directeur de cabinet, avec la complicité de Fresnel Jean Baptiste, le directeur général de l'Administration générale des douanes, sans faire mention du montant ni de l’identité de l’institution de vente.
 
L'ex-député avait soutenu dans sa plainte déposée à deux reprises qu’aucune prévision budgétaire n’était allouée à de telles transactions, et qu’aucune consultation n’était engagée avec les autres Institutions co-dépositaires avec l’Exécutif, de la souveraineté nationale, sur l’opportunité de telles dépenses.
Evens REGIS
Source | http://lenational.ht/newton-saint-juste-et-arnel-belizaire-vont-temoigner-contre-laurent-lamothe/