mardi, décembre 15, 2015

Mario Andrésol attire l'attention sur un massacre à la Saline


image Mario Andrésol


Selon des révélations de l’ancien chef de la Police et candidat malheureux à la présidence d’Haïti, Mario Andrésol, il se passe des choses bizarres dans des quartiers sensibles de Port-au-Prince, ces derniers temps, du point de vue sécuritaire. Seulement à La Saline, près de 34 personnes auraient été récemment tuées par balle, suite à un match de football dans ce quartier. Pire, dénonce M. Andrésol qui intervenait, mardi 15 décembre, sur les ondes de radio Caraïbes, on n’en parle même pas.
« Il y a des mains cachées dans ce contexte électoral alimentant un climat de terreur dans les zones vulnérables de la capitale, de façon à démobiliser les populations de ces lieux qui, pour la plupart, sont dans la rue pour revendiquer leurs droits », a déclaré Mario Andrésol.




L’ancien numéro 1 de la PNH qui déplore la situation honteuse dans laquelle s’est retrouvée l’institution policière très souvent coincée entre la politique et le règne des pouvoirs en place, a dénoncé des abus commis sur les habitants de ces endroits fragiles, notamment La Saline où, dit-il en outre, il n’y pas longtemps, des individus non identifiés à bord d’un véhicule ont ouvert le feu sur un groupe de personnes dans un goulet.
 Au bilan sept morts. « On n’en parle pas. Ces actes se présentent comme une répression systématique dans ces quartiers populeux pour faire peur aux riverains », soutient le candidat qui demande en passant à la police de déployer tous les moyens et dispositifs nécessaires pour contrer les actes des bandits armés et résoudre le problème de cette insécurité multiforme en cette fin d’année dans le pays. Joint au téléphone par HPN à ce sujet, le porte-parole adjoint de la Police nationale d'Haiti, l'Inspecteur Garry Desrosiers, a indiqué que la police n'a pas été informée de tels cas et promis d'aller s'informer avant d'avancer tout commentaire y relatifs. Alix Laroche HPN