mardi, décembre 01, 2015

Jude Celestin refuse de rencontrer Opont le 2 décembre, l’exécutif monte une commission !

Le candidat de la Ligue alternative pour le progrès et l’émancipation haïtienne (Lapeh) a décliné l’invitation du président du Conseil électoral de le rencontrer en présence du candidat du PHTK, Jovenel Moise. Les deux candidats admis au second tour étaient attendus au CEP ce mercredi 2 décembre. Parallèlement, la présidence et la primature ont monté une commission dans le but d’arriver au deuxième tour du 27 décembre sans encombre.« J’ai l’avantage d’accuser réception de votre correspondance du 27 novembre 2015 par laquelle vous m’invitez à participer en votre office à une rencontre avec l’autre candidat admis au second tour », lit-on dans la lettre datée du 30 novembre 2015. Au cours de cette rencontre, les concernés devraient faire un état des lieux du processus électoral, discuter des correctifs à apporter audit processus et des étapes préparatoires au second tour de la présidentielle.



 
« J’ai noté avec un certain intérêt les points qui seront débattus à cette réunion, pour la raison qu’ils rejoignent en partie mes préoccupations ainsi que celle du groupe des 8 auquel j’appartiens notamment », a fait savoir le candidat Jude Celestin dans la réponse adressée au président de l’institution électorale.
« Dans une compréhension mutuelle de notre souci de mener à bien ledit processus, je vous demande de comprendre qu’il est nécessaire de prendre le temps utile à l’élaboration et au partage d’un canevas clair et précis qui nous permettra d’atteindre l’objectif commun d’assurer dans la transparence et l’honnêteté la suite du processus électoral », a expliqué Jude Celestin avant d’ajouter « A cet égard, je vous assure de ma disponibilité à répondre à tout autre rendez-vous fixé à une date ultérieur après concertation entre nous ».
D’un autre côté Le Nouvelliste a appris que l’exécutif a monté une commission présidée par le Premier ministre Evans Paul qui cherche à applanir la route en vue de la tenue du segond tour, le 27 décembre.
Composée de plusieurs ministres, de conseillers du président Michel Martelly et du Premier ministre, cette commission a rencontré plusieurs secteurs de la vie nationale ce lundi.
En la résidence du Premier ministre, le Forum du secteur privé, les représentants du secteur des défenseurs des droits de l’homme, les associations de patrons de presse et de journalistes ont pu s’entretenir séparément avec la commission.
Pour le moment, rien de concret n’est sorti de ces consultations. Le gouvernement, au plus haut niveau, semble vouloir prendre le pouls de la société civile avant de prendre une décision.ljolivier@lenouvelliste.com