vendredi, octobre 16, 2015

Moïse Jean-Charles prône une nouvelle classe moyenne économiquement forte au Plateau central

Le candidat à la présidence de la plateforme « Pitit Dessalines » a réuni, le mercredi 14 octobre 2015, ses partisans et sympathisants, sur la place Charlemagne Péralte à Hinche. Une caravane forte, composée de candidats aux élections législatives et locales, a parcouru presque les six communes du haut Plateau central en une journée. Ils étaient quelques milliers à répondre au rendez-vous sur la place publique de Hinche pour accueillir, voir et écouter le bouillonnant Moïse Jean-Charles. À l'entrée ouest de la ville, en passant par la commune de Thomonde, des bandes à pied au son de rara, où il y avait une foule immense qui venait manifester son soutien au candidat, les gens portant des maillots frappés du numéro 28 scandaient le nom de Moïse Jean-Charles et «kisa Martelly ak Aristide te ye pou Moïse pa prezidan».



La mobilisation était si grande que le candidat et sa suite étaient obligés de faire le reste du parcours à pied et de prendre un bain de foule. De grandes figures de l'opposition locale et du monde musical sont montés à bord, dont Fredo de Kanpèch, en vue de vendre le projet du champion de la plateforme Pitit Dessalines à une foule visiblement acquise à sa cause. Prenant la parole sur la place publique de Hinche bondée de monde ( toutes les couches sociales de la ville), Moïse Jean-Charles a salué la grande mobilisation de ses supporteurs au Plateau central. Il en a profité pour faire un éventail de ses promesses et ses engagements.

 «Sur les traces du père de la nation, nous allons faciliter l'émergence d'une nouvelle classe moyenne économiquement forte. Nous allons récupérer notre souveraineté de peuple libre», a promis l'ancien sénateur du Nord, ajoutant dans la même veine que cette révolution doit passer par les urnes. « Restez vigilants dans les bureaux de vote, mobilisez-vous massivement le 25 octobre pour mon élection, accompagnez les urnes jusqu'à la publication des résultats définitifs de l'élection présidentielle parce qu'il y aura des perturbateurs. »

 « Moïse Jean-Charles est l'homme du moment. Je m'engage dans une lutte pour redresser la barre d'un pays en détresse, faciliter l'investissement privé, favoriser la justice sociale, défendre l'intégrité et protéger les ressources minières du pays», a déclaré l'ancien parlementaire. Avant d'ajouter : «Je ne mens pas. Avec Pitit Dessalines au timon des affaires, nous allons travailler à l'amélioration de la qualité de l'éducation, la création des écoles de formation professionnelle, l'acquittement des arriérés de solde des professeurs et des policiers avec ajustement de salaire.» Dans la ville de Hinche, le candidat s'est insurgé contre la corruption, l'injustice, et les conflits terriens. Les responsables de ces actes doivent être traduits en justice, selon lui. Il a promis de construire des universités modernes dans tout le pays, la mise en place d'une banque de crédit pour les secteurs d'activités économiques, des infrastructures publiques répondant aux normes internationales. -Palecho.com Nouvelle --- See more at: http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/151220/Moise-Jean-Charles-prone-une-nouvelle-classe-moyenne-economiquement-forte-au-Plateau-central#sthash.unPEEXLn.dpuf