jeudi, octobre 22, 2015

Le CEP se dit prêt à 97% pour le 25 octobre

Il ne reste que des détails à gérer. Le CEP est prêt à 97% pour les élections du 25 octobre, a déclaré mercredi le directeur exécutif du CEP. Me Mosler Georges a indiqué que tous les matériels sensibles et non sensibles sont sur place et les conseillers électoraux sont déjà déployés en régions. Cependant, participant lundi à une émission spéciale réalisée sur la TNH à l’initiative de la Primature, le président du CEP a fait savoir qu’il ne maîtrise pas encore certains points relatifs au scrutin… Les matériels sensibles et non sensibles sont déjà dans les départements. Ce jeudi, les matériels sensibles commenceront à arriver dans les centres de vote, les conseillers électoraux sont en régions pour superviser les élections…

« Là maintenant, on ne fait que gérer de petits détails », a déclaré le directeur exécutif du CEP. Selon Me Mosler Georges, le gros du travail est déjà fait et il invite les électeurs à aller voter en masse le 25 octobre. Cependant, participant lundi à une émission spéciale réalisée sur la TNH à l’initiative de la Primature, le président du CEP a souligné que l’institution électorale n’a pas encore bien maîtrisé la campagne de communication, « notre capacité à motiver les gens pour aller voter, notre capacité à améliorer le taux de participation parce que nous ne sentons pas la volonté des autres acteurs à intéresser les gens comme nous le faisons… », a-t-il dit. Autre aspect non encore maîtrisé par le CEP, c’est la sécurité. Pierre-Louis Opont a avoué que l’institution électorale ne maîtrise rien dans cet aspect. « Nous n’avons pas la responsabilité d’assurer la sécurité, nous n’avons pas non plus les moyens pour le faire », a souligné le président du CEP. Il a reconnu qu’il y a des points dans le processus que le CEP ne maîtrisera jamais, « mais nous comptons sur nos partenaires. » En ce sens, M.

Opont a fait ressortir les efforts consentis par la police nationale pour améliorer la sécurité le jour du vote. Il a précisé qu’il y a non seulement la sécurité le jour du vote, mais aussi il faut rassurer les gens avant les élections pour qu’ils puissent aller voter. Il a dit compter sur la presse pour faire savoir aux électeurs que les forces de l’ordre seront dans les rues pour assurer leur sécurité. Participant également à cette émission spéciale, le directeur général de la police nationale a reconnu qu’il y a eu des manquements le 9 août. Une réévaluation a été faite, a indiqué Godson Orélus et des dispositions sont prises pour mieux assurer la sécurité des électeurs et des centres de vote le 25 octobre. Selon lui, là où les élections ont été annulées à cause des actes de violence, des unités spécialisées de la PNH y seront déployées. « Nous donnons la garantie que le 25 octobre les bureaux de vote seront ouverts à 6 heures du matin, le personnel sera sur place, les matériels seront sur place et il y aura de la sécurité nécessaire pour permettre aux électeurs de voter en paix », a promis le président du CEP, Pierre-Louis Opont. Il a regretté le fait que, selon ce qu’il dit, le CEP n’a aucun allié dans le processus électoral, sinon les pouvoirs publics.

Dans cette émission spéciale diffusée mardi soir sur la télévision publique, le Premier ministre a souligné que les élections sont une responsabilité de l’Etat qui met tout en œuvre pour le bon déroulement du scrutin. Evans Paul a donné la garantie que l’année prochaine le personnel politique du pays sera renouvelé à l’issue de ces compétions électorales. Le chef du gouvernement a appelé la population à aller voter le 25 octobre et aux candidats à respecter le décret électoral. Etaient présents à cette émission de sensibilisation, les ministres de l’Economie et des Finances, de Communication, de la Planification, de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, de la Justice et de la Sécurité publique, le ministre chargé des Affaires électorales, le président du CEP et le directeur général de la PNH. Ils répondaient aux questions de Valéry Numa, journaliste à Radio Vison 2000 ; Tamara Orion de Radio et Télé Signal, Robenson Geffrard de Radio Magik 9 et du journal Le Nouvelliste et le journaliste Serginho Lindor comme modérateur -Palecho.com
nouvelles source  See more at: http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/151446/Le-CEP-se-dit-pret-a-97-pour-le-25-octobre#sthash.iNvvxQaj.dpuf