mercredi, août 26, 2015

Martelly cherche à éviter la prison

PORT-AU-PRINCE, 18 aout — L’opération lèse-démocratie me- née le 9 août dernier apparaît clai- rement comme un coup prémédi- té concocté par les plus hautes ins- tances du pouvoir et ses alliés du Conseil électoral provisoire (CEP) afin de permettre au prési- dent d’accaparer majoritairement les deux chambres, dans un pre- mier temps, avant de nommer son successeur au dernier round des présidentielles prévues au 25 octobre prochain. S’ils arrivent à franchir cette étape, les membres de la famille présidentielle, no- tamment le président, la première dame et leur fils Olivier Martellypourraient échapper aux mailles de la justice.

En effet, premier responsable de la faillite de l’État haïtien, du pillage des fonds PetroCaribe, dont le nom est notamment cité à comparaître dans des affaires nébuleuses, telles la disparition de son « ami » Evens Daniel, accusé de trafic de drogue, M. Martelly deviendrait justiciable en tant que citoyen ordinaire. Il jouerait, ainsi que des membres de sa famille et son entourage immédiat, sa der- nière carte pour ne pas tomber au Pénitencier national de la Rue du Centre, ou plutôt au centre carcé- ral de la Croix-des-Bouquets.
Dans les couloirs du Palais de justice, toutes les avenues sont déjà préparées pour liquider ce dossier et tracer définitivement un exemple sur les grands voleurs de l’État, surtout ceux qui ont cor- rompu le « système » depuis le retour de la soi-disant démocratie, en 1987. Aristide, Préval et con- sorts sont les maillons d’une chaî- ne qui aboutit à la gestion malsai- ne des gouvernements Martelly/ Lamothe et Martelly/ Paul. Le président Martelly était en faillite à la passation au pouvoir, en 2011; mais c’est un homme riche, multi-millionnaire, qui veut actuelle- ment partir avec son magot tout en assurant ses arrières pour vivre dans l’impunité dans un pays d’Amérique latine.
Palecho.com ..... Source :Haiti-observateur