mardi, juin 09, 2015

11 cas de recours au BCEN, il n’y a pas encore de « carnets », selon le CEP

La dernière phase des contestations électorales débute ce mardi au Bureau du contentieux électoral (BCEN). Neuf candidats à la présidence sont concernés par les 11 cas de recours. Entre-temps, le Conseil électoral provisoire a exhorté la population à attendre la liste définitive des prétendants à la magistrature suprême avant de parler de « carnets ». Cependant, l’institution électorale n’a communiqué aucune date pour la publication de cette fameuse liste.


Cette semaine, la population connaîtra les noms de ceux qui ont le laissez-passer du CEP pour prendre part à l'élection présidentielle parmi les 70 personnalités ayant fait le dépôt de leurs pièces au BED de l’Ouest 1. Dans un communiqué publié lundi, l’institution électorale a informé
qu'il est en train de procéder au traitement des contestations de déclaration de candidature, pour les « prétendants candidats à la présidence » conformément aux articles 106 et 181 du décret électoral.

L'analyse des dossiers devant aboutir à la recevabilité ou non de chaque candidature, conformément aux articles 89 et suivants du décret électoral, n'interviendra qu'après le traitement des contestations, a souligné le CEP que dirige Pierre-Louis Opont. De ce fait, poursuit l’institution électorale, aucune liste de candidats agréés ou rejetés n'a été publiée par le CEP à ce jour, concernant la présidentielle. « Cette liste ne sera disponible et diffusée qu'après la publication des décisions du BCEN », a fait savoir le CEP qui, cependant, n’a communiqué aucune date pour rendre publique cette liste.

Parallèlement aux différents cas de contestations traités au niveau du BCED et au BCEN, la section des affaires juridiques du CEP a déjà commencé l’analyse des 70 dépôts de candidature à la présidence. Cependant, le conseiller Ricardo Augustin, qui intervenait lundi matin sur Radio Magik 9, a fait savoir que les membres du CEP ne savent pas encore les résultats de ces analyses. Ce n’est qu’après avoir soumis son rapport au CEP que les conseillers sauront quelles décisions ont été prises contre qui, a-t-il dit, soulignant que ce rapport sera d’abord discuté entre les avocats du CEP et les conseillers avant la publication de la liste définitive.

D’une source bien placée au CEP, Le Nouvelliste a appris que moins de 50 sur les 70 prétendants à la magistrature suprême seront agréés. Pour de simples détails, certains verront leur candidature écartée de la course vers le palais national, a souligné notre source.

Intervenant lundi matin sur les ondes de Radio Magik 9 à l’émission de Panel Magik, le conseiller électoral Ricardo Augustin a encore une fois souligné qu’un candidat peut gagner au BCED et au BCEN et voir sa candidature écartée par le CEP sur la liste définitive. Le Dr Augustin a précisé que les tribunaux du CEP statuent uniquement sur les cas de contestation portés contre un candidat alors que le CEP analyse l’ensemble des exigences pour être candidat.

En revanche, il a souligné que si un candidat perd au BCEN pour un cas de contestation quelconque, il ne sera pas agréé par le CEP.

Pour défaut de décharge, des anciens ministres comme Laurent Lamothe, Thierry Mayard-Paul et Josefa Raymond Gauthier sont devant le BCEN pour tenter de faire accepter leur candidature. Il est de notoriété publique que ces anciens ministres n’ont pas de certificat de décharge. Est-ce que si le BCEN décide que les contestations portées contre eux sont sans fondement le CEP acceptera leur candidature ? Interrogé par Magik 9 sur ce point, le conseiller Ricardo Augustin n’a pas voulu répondre ne sachant pas encore s’il ne sera pas membre du BCEN.

Les 11 cas de contestation au BCEN
Dans un communiqué publié le 6 juin dernier, le Conseil électoral provisoire a informé la population en général, les partis, groupements politiques et les candidats en particulier, que onze recours ont été déposés au greffe du BCEN. Ces recours sont répartis de la manière suivante :

Joseph ANTOINE contre la décision du BCED rendue en faveur de l’électeur Faustin DIEUFAITE ; Anthony BENNETT contre la décision du BCED rendue en faveur de Jean Eddy PIERRE ; Coffy JONAS contre la décision du BCED rendue en faveur de Jacky LUMARQUE ; Laurent S. LAMOTHE contre la décision du BCED rendue en faveur de Jean Nazaire THIDÉ et de Rémulus TELONG ; Therlius AGHATE contre la décision du BCED rendue en faveur de Jacky LUMARQUE ; Stervil Mackindy MACKINSON et Barbara METELUS contre la décision du BCED rendue en faveur de Moïse JOVENEL ; Julien MARIEUSE contre la décision du BCED rendue en faveur de Jean-Charles MOISE ;Arnel BELIZAIRE contre la décision du BCED rendue en faveur de Josefa Raymond GAUTHIER ; Arnel BELIZAIRE contre la décision du BCED rendue en faveur de Thierry Mayard PAUL ; Beauvens P. ZIL et consorts contre la décision du BCED rendue en faveur de Simon Desras DIEUSEUL ; Beauvens P. ZIL et consorts contre la décision du BCED rendue en faveur de Jacky LUMARQUE.

Palecho.com | Nouvelliste  : http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/145840/11-cas-de-recours-au-BCEN-il-ny-a-pas-encore-de-carnets-selon-le-CEP