lundi, avril 07, 2014

Le militant politique Fritz Gérard Civil aurait été exécuté par le régime Martelly-Lamothe pour étouffer les manifestations de Miragoane réclamant de l'eau et l'électricité

Fritz Gerald civil a été exécuté sommairement par des agents de l'unité départementale de maintient d'ordre(udmo) ce vendredi 4 avril a Miragoane non loin d'une plage Publique dénommée Titans!
 Le militant  Lavalas prenait part durant les semaines précédentes des Mouvements de protestation a Miragoane pour exiger de l'eau et du courant électrique ainsi que la baisse des tarifs douaniers!
Comme d'habitude Fritz Gerald tôt ce vendredi se rendait à la douane Fritz-Gerald-civil-assassinepour rencontrer ces camarades de lutte ! Quelques minutes plus tard une patrouille policière est dépêchée sur les lieux en vue de mater tout mouvement de protestation! L'activiste politique a immédiatement laissé le port pour ne pas être victime et c' est à moment qu'il a été pris en chasse par des sbires du pouvoir qui l'ont intime l'ordre d'arrêter la moto sur laquelle il était monté pour ensuite l'exécuté!!
 Une délégation de représentants d'organisations de Plusieurs quartiers de la capitale conduite par le sénateur Moise Jean Charles et Assad volcy s'est rendue a Miragoane 24heures après l'assassinat pour apporter leur soutien à la famille de la victime ainsi qu'aux militants . La population a spontanément gagné les rues de Miragoane à l'arrivée du sénateur moise Jean Charles.
Assad Volcy
Tout Haiti rappelle que Michel Martelly avait déclaré que la police est le bras armé de son régime et nous avons constaté la radicalisation du régime Néo Duvaliériste avec l' intégrant de 7 anciens militaires au passé douteux dans le nouveau cabinet de Couverture résultant du dialogue pour job d'El Rancho.
 Nous déplorons l'assassinat crapuleux du militant politique par le régime Martelly-Lamothe et nous réaffirmons que la violence est contraire aux principes démocratiques et que les haïtiens ont le droit de manifester leur mécontentement contre un régime de plus en plus anti démocratique qui utilise la violence pour terroriser la population.
 Une enquête doit être diligentée pour faire la lumière sur des circonstances de cette exécution extra judiciaire de ce militant politique dont le seul crime a été d'exercer son droit constitutionnel de manifester contre un gouvernement de plus en plus radical
 TH, Tout Haiti