vendredi, avril 11, 2014

Le juge d’instruction ne recevra pas Mme « Sonson La Familia » tant qu’elle ne retourne pas en prison

L’avocat de Mme Ethéart, Claudy Gassant, exige un rapport de l’APENA sur la « prétendue » évasion de sa cliente
Le juge d’instruction Sonel Jean-François n’accepte pas de recevoir Mme Taïssa Mazile Ethéart tant qu’elle ne retourne pas en prison, a précisé jeudi l’avocat de cette dernière, Me Claudy Gassant. L’ancien juge d’instruction, commissaire du gouvernement et secrétaire d’Etat se trouvait jeudi au Palais de justice après s’y être rendu la veille avec l’épouse du présumé bandit Woodly Ethéart. Le magistrat ne les avait pas reçus.


Me Gassant réclame un rapport de l’Administration Pénitentiaire Nationale (APENA) établissant que sa cliente se soit évadée de la prison civile des femmes de Pétion Ville, comme on l’affirme dans divers milieux depuis sa libération dans des conditions non encore élucidées.

Un mandat d’amener de Mme Ethéart avait été lancé par le juge d’instruction. Le magistrat ne fait qu’attendre que la police exécute le mandat, a-t-on appris de sources judiciaires.

Me Gassant qui s’était taillé une solide réputation de magistrat intègre et intraitable, a nettement surpris l’opinion en acceptant d’assurer la défense de l’épouse de « Sonson La Familia » moins d’une semaine après avoir condamné sa libération illégale lors d’une intervention sur les ondes de la station de télévision privée « Télé Plurielle ».

Il semble de surcroit qu’un conflit ait éclaté entre Me Gassant et ses collègues Jean Berto Dorcé, Franck Vanéus, Ricardo Chachoute et Mario Delcy « préalablement constitués défenseurs de la dame Marie Taïssa Mazile Ethéart », selon le texte d’une invitation que lui a lancée le Conseil de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince.

« Suite à votre participation à l’émission Sans Détours de Télé Plurielle du dimanche 6 avril et votre constitution d’avocat de la dame Marie Taïssa Mazile Ethéart, le Conseil de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince décide de vous rencontrer le lundi 14 avril 2014 à 11 heures du matin en son local sis au Palais de justice de cette ville. », précise la note d’invitation du Conseil de l’Ordre. Elle fait part, en conclusion, de la présence à cette rencontre des avocats susmentionnés. kiskeya