jeudi, mars 20, 2014

L' ex - président du Guatemala plaide coupable à New York (pour blanchiment)

Photo Source : www.estrategiaynegocios.net
(Touthaiti.com & Palecho.comMauvaise nouvelle pour Martelly et Laurent Lamothe : L' ex - président du Guatemala plaide coupable à New York (pour blanchiment) 

C'est en ces termes que l'on peut résumer ce qui est arrivé a l'ex président du Guatemala Alfonso Portillo qui a plaidé coupable devant un tribunal à New York pour blanchiment d'argent survenu dans son pays c'est a dire au Guatemala même.

Tout Haiti souligne qu'en Haiti, prés d'un milliard de dollars US d'après ce qui a été rapporté par les observateurs ont été octroyés dans des contrats sans appels d'offre et la dilapidation des fonds de petroCaribe par le duo Martelly-Lamothe en place à la tête du pays. Ces citoyens comme tout autre doivent rendre compte de la gestion de ces fonds et répondre devant les tribunaux américains aux allégations de corruption et de kickback de leur ancien allié Emmanuel Roy.
Nous vous invitons, à prendre lecture de l'article de l'AFP traduit avec l'aide Google Translate et NSJ

Guatemala ex - président plaide coupable à New York

New York - Alfonso Portillo, l'ancien président du Guatemala, a plaidé coupable à New York mardi pour conspiration en vue de blanchir 2,5 millions de dollars des fonds publics par le biais d'un compte bancaire à Miami, en Floride.
En acceptant de restituer 2,5 millions de dollars reçus à titre de pots de vin en provenance de Taïwan, il espère éviter une peine maximale de 20 ans.
A 62 ans, l'ancien Chef d'Etat est passible d'un emprisonnement de 46 à 71 mois et d'une amende de 10.000 à 500.000 dollars ainsi qu'une expulsion probable des États-Unis.
Portillo, qui souffre de problèmes cardiaques et pulmonaires, a été accusé d'avoir escroqué $ 70 millions de dollars appartenant au peuple Guatémaltèque et des fonds destinés aux enfants scolarisables.
Mais son procès a déroulé uniquement sur les 2,5 millions reçus du gouvernement de Taiwan blanchis aux Etats-Unis.
Président du Guatemala de 2000 à 2004, Alfonso Portillo est le premier ex- Chef d'Etat de l'Amérique latine extradé vers les Etats-Unis. Il a admis avoir blanchi de l'argent provenant de la corruption de 1999 à 2009.
Quand il a été extradé en mai 2013 sur des accusations de blanchiment de 70 Millions de dollars américains, il a d'abord plaidé non coupable devant un tribunal américain.
Il a été arrêté en Janvier 2010 alors qu'il tentait de fuir vers le Belize pour échapper à son extradition qu'il considérait comme une «persécution politique».
Portillo a été inculpé par un grand jury américain pour avoir détourné des dizaines de millions de dollars de fonds publics - dont 1,5 million de dollars destinés aux enfants des écoles guatémaltèques et le blanchiment d'argent par les banques américaines et européennes.
En 2011, il a été acquitté au Guatemala pour le détournement de 15 millions de dollars du ministère de la Défense.
Portillo n'est pas le premier ex. Chef-d'Etat de l'Amérique latine à répondre des accusations criminelles aux États-Unis. L'ancien dictateur Manuel Noriega du Panama a été reconnu coupable de trafic de drogue et emprisonné en Floride depuis 20 ans.
Source: http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5i_Xrhklx2e3lck727SLxl-lbkTXA?docId=465d0a36-7184-4bd3-ad5e-42d6bfec8a66