mardi, février 25, 2014

Nouvel arrestation d'un ami du president Martelly,Woodly Ethéard alias Sonson Lafamilia, principal-suspect du kidnapping de l'homme d'affaire Samy Azzi

La PNH a libéré au début du week-end écoulé l’homme d'affaires, Samy Azzi, kidnappé le 17 février 2014 par la BAZ Galil, un gang basé à Route Frères, dirigé par Woodly Ethéard alias Sonson Lafamilia d'après des sources de la PNH. Les 1.2 millions de dollars exigés par les kidnappeurs n’ont pas été versés. Selon une source policière, le kidnapping a été réalisé à l’aide d’un véhicule du Ministère Intérieur.


Après avoir libéré l’homme d’affaires, la PNH a mené une opération à Morne Brun dans la résidence de Sonson Lafamilia, trafiquant de drogue notoire et ami personnel du Président Martelly faisant partie de ses hommes de mains et de confiance au même titre que Calixte Valentin, qui a eu le temps de prendre la fuite.

Pour le moment la Police est à la recherche de Sonson Lafamilia qui selon des sources proches du Palais, dit se mettre à couvert en attendant le retour du Président Martelly de son périple européen.


Le 23 septembre 2013 le citoyen Newton Louis St Juste avait déposé une plainte contre, Woodly Ethéard alias Sonson Lafamilia, Prosper Avril, Jean Renel Sanon Evinx Daniel et consorts. Dans cette plainte l’avocat avait rapporté au Parquet que Sonson Lafamilia a été arrêté à Pétion-Ville pendant le week-end du 12 mai 2012 puis libéré immédiatement, sur ordre de Jean Renel Sanon, Ministre de la Justice, malgré les injonctions contraires du Chef de la Police d’alors, Mario Andresol.

Selon les déclarations du Sénateur John Joël Joseph faites mi-septembre 2013, Sonson Lafamilia a reçu l’ordre du Pouvoir Tèt Kale pour assassiner plusieurs Sénateurs et membres de l’opposition en rappelant que Sonson est un criminel notoire qui a été arrêté par Mario Andresol lorsqu’il était Commissaire de Police à Pétion-Ville dans les années 2000 parce qu’il transportait un cadavre dans son véhicule.

Rappelons qu’avant son départ de la PNH, Mario Andresol avait dénoncé dans les colonnes du Journal Le Nouvelliste la tolérance permissive du Parquet de Port-au-Prince relativement à l’action de certaines personnes liées à la drogue et bénéficiant de la protection supposée du Pouvoir politique.
  Source: Radio Zenith