jeudi, décembre 12, 2013

L’ultimatum de Moïse Jean Charles au président Aristide

Suite à la manifestation du 29 novembre dernier, le parti de Jean Bertrand Aristide, Fanmi Lavalas avait rendu une note publique déclarant que le sénateur Moïse Jean Charles et le député Arnel Bélizaire n’ont nullement le droit de prendre la parole au nom du parti.
De plus, la note avait spécifié qu’il existe une procédure pour devenir membre de Fanmi Lavalas. Plus d’un se demandait si les deux parlementaires seraient exclus du parti. Avant de prendre l’avion ce mercredi pour le Brésil, le sénateur Jean Charles a déclaré que l’ancien président Jean Bertrand Aristide a seulement quinze jours pour dire s’il cautionne la décision prise par le directoire du parti. Le 2e sénateur du Nord promet à son retour du voyage au Brésil de dire toute la vérité si l’homme fort de Fanmi Lavalas ne se prononce pas.

Il faut signaler que le sénateur Moïse Jean-Charles a laissé le pays ce mercredi pour Brésil où il est en train de faire campagne pour le retrait des troupes brésiliennes de la Minustah
Source : radio kiskeya /Text : Le matin