jeudi, décembre 19, 2013

Le régime Martelly-Lamothe veut bloquer l’utilisation de MagickJack ,Viber ,Vonage, et autres Voice over ip technologies

La définition d’un gouvernement de prédateur sied comme un gant au régime dictatorial avorté de Martelly-Lamothe en matière de communication et de téléphonie en générale. Depuis l’arrivée de Martelly au pouvoir, le prix des appels téléphoniques en provenance de l’étranger et particulièrement des Etats-Unis  est devenu l’un des plus élevé au monde soit 34 centimes la minutes après les 5 centimes par minutes imposé par Lamothe.

Haiti 34 centimes la minute République dominicaine 7 centimes la minute

Le directeur  de facto  du Conseil National des Télécommunications (Conatel), Jean-Marie Guillaume, qui a été expulsé du Sénat le 4 décembre dernier pour concussions, vols et gabegies administratives et détournements de plus de 20 millions USD (Radio Métropole Haiti), a déclaré que l’utilisation du Voice over ip pour placer des appels est un problème qui engendre la perte de 44 millions d'appels et qu’il a commandé un monitoring auprès des fournisseurs d’accès à internet.
Comme ce gouvernement ne s’embarrasse pas de scrupules pour prélever des taxes illégales sur les appels telephoniques, de sources bien informées nous avons appris qu'il envisage de bloquer des ports de communication permettant les trafics de voices over ip tel que Magicjack, Vocage etc.
Tout Haiti, vous invite à lire le compte rendu du directeur de facto du Conatel

 Les compagnies de téléphonie sont victimes du succès de l'internet

Le directeur du Conseil National des Télécommunications (Conatel), Jean Marie Guillaume, est préoccupé par les conséquences de la pénétration de l'Internet en Haïti.
L'organe régulateur, qui a la charge de promouvoir l'utilisation des nouvelles technologies, constate que les haïtiens s'donnent à une utilisation massive de l'internet pour les appels téléphoniques internationaux.
Tenant compte de l'ampleur du problème, le Conatel a commandé un monitoring auprès de fournisseurs d'accès à internet. 44 millions d'appels ont été placés grâce au système Voice over IP entre mars et mai, révèle M. Guillaume.
Il ne s'agit pas d'appels illégaux mais le Conatel se plaint de la forte popularité de ce système. Les haïtiens sont fans de magic jack et autres gadgets qui permettent de communiquer rapidement et directement avec l'étranger.
Pour le Conatel ces " appels gris" sont nuisibles à l'économie haïtienne. M. Guillaume précise que les frais de communication sont versés directement à des compagnies étrangères et ne contribuent donc pas à la croissance de l'économie nationale.
Le Conatel voudrait augmenter ses recettes mais les appels gris risquent de ralentir les efforts en vue de collecter plus de ressources financières nécessaires à la réalisation des projets sociaux du gouvernement.
M. Guillaume est d'autant plus préoccupé que ces appels gris semblent avoir provoqué une diminution des appels internationaux.
En 2007, 170 millions de minutes d'appel ont été enregistrés par les opérateurs téléphoniques. Cependant M. Guillaume révèle qu'en moyenne 40 millions de minutes de moins ont été enregistrés en 2011.
Le Conatel qui a dans le même temps réalisé une grande campagne contre le " by passing " a pu collecter 63 millions de dollars pour le programme de scolarisation universelle gratuit et obligatoire (Psugo).
D'après M. Guillaume la lutte contre la fraude a permis de collecter 4.7 millions de dollars supplémentaires.
Source: radio Métropole Haïti /Touthaiti