dimanche, décembre 15, 2013

Haïti/Diaspora: Steven Benoit, est il conscient qu’il vient de porter un coup fatal à la diaspora ?


Steven Benoit - Senateur Ouest


« Nou pap kite yo soti kote yo soti pou vinn fè tankou Laurent Lamothe ak Garry Conille » payer 5 ans de taxes d’un seul coup et se faire nommer ou élire dans des fonctions politiques importantes.
NEW-YORK, NY (touthaiti.com)  --- C’est en ces termes que Steven Benoit s’est exprimé pour expliquer la justesse d’un dispositif de la nouvelle loi électorale qui a techniquement éliminé toute velléité de la diaspora pour briguer un poste électif en Haiti durant les 5 prochaines années. D’après Steven Benoit la loi dispose que les postulants a un poste électif doivent payer 5 années de taxes et nous précisons au moment de la date d’échéance .Les législateurs n’ont pas tenu compte du caractère particulier des gens qui vivent et qui travaillent à l’étranger. En clair.  et une fois de plus la diaspora à cause de quelques brebis galeuses a été pénalisée et exclue.

Coup de force de Steven Benoit

La position de Steven Benoit aurait pu être compréhensive et constructive si la même loi avait des dispositifs permettant de mettre en place les structures pour le vote de la diaspora dans les consulats des régions à forte concentration d’Haïtiens. On force la diaspora à payer des taxes de surcroit illegales sur le telephone et les transferts sans compter a aménager un espace pour sa participation dans le choix des dirigeants politiques ceci s’appelle taxation sans représentation.

Quelle était la cible ? La diaspora ou les adversaires politiques

Dans la construction d’un état moderne les lois n’ont pas pour objectif uniquement de pénaliser un groupe sans leur donner un moyen pour se rattraper ou se racheter. Aux états unis par exemple ou Steven Benoit a vécu et continue d’avoir ses racines si quelqu’un est tombé en disgrâce économique ou faillite (Bankruptcy) après un certains nombres d’années (7 ans) de marginalisation cette personne peut réintégrer le système et recommencer a se faire une sante économique si elle respecte les règles du jeu. Steven Benoit aidés de ses pairs a bel et bien éliminer une partie importante de la diaspora et en même temps éliminer de potentiels adversaires politiques.

Je ne parle même pas pour ceux de la diaspora qui ont un passeport étranger, mais bien d’haïtiens ayant une carte de résidence dans un autre pays et qui désire retourner pour servir leur pays. La porte leur a été fermée à triple tours.

Protection de la diaspora pourquoi faire ?

Ce que les locaux (les haïtiens qui vivent en Haiti) ne comprennent pas c’est que la génération de la diaspora qui s’intéresse à Haiti et aux choses publiques du pays se meurt car les deuxièmes et troisièmes générations ne sont pas ou plus intéressées aux caractères sordides de la politicaillerie haïtienne. Exclure la génération qui s’intéresse à Haiti c’est fermer la porte a un groupe capable d’apporter son expertise et ses capitaux au processus de reconstruction du pays.

 L’absence, dans cette loi, d’un dispositif transitoire pour protéger la diaspora et permettre à tout le monde de régulariser leur situation avec le fisc est là ou le bas blesse. Cette loi aurait du avoir un dispositif transitoire pour établir les principes à partir de sa publication si Steven Benoit et ceux qui l’avaient appuyé étaient des hommes d’état qui ne voyaient et ne protégeaient que leurs intérêts mesquins.

La loi aurait du demander à tous les potentiels candidats de la diaspora ou autres de commencer à payer des taxes à partir de la période fiscale passée 2012-2013 et payer la balance sur une certaine période ou au moment de l’inscription. Ce dispositif aurait du être maintenu pour une période de 5 ans ce qui régulariserait la situation de tout le monde et donnerait à tout un chacun les mêmes chances pour servir leur pays.

Le parlement et Steven Benoit ont utilisé la loi comme un outil de répression pour poser un acte politique qui leur permettra de se débarrasser de leurs adversaires politiques.

La chance qui passe pour Steven Benoit

Comme Steven Benoit s’est dit ouvert à un amendement pour réintégrer dans le processus électoral les agents intérimaires qui avaient cautionné l’acte illégal de Martelly de nommer des magistrats de facto en violation du principe qu’un élu doit remplacer un élu, Le premier sénateurs de l’ouest doit également patronner un amendement pour rendre justice a ceux qui veulent participer activement à la chose publique et qui pour des raisons différentes n’avaient pas pu ou su payer à temps leurs redevances fiscales.

Il faut souligner, que les actuels élus ne sont pas visés par cette disposition car les taxes pour  les sénateurs et les députés sont tirées à la base directement de leur salaire donc ils ne sont pas frappés par cette mesure.

Un amendement de la sorte nous permettra de tester la bonne volonté de Steven Benoit qui est quand même un sénateur qui de notre avis a un grand avenir devant lui. Le puissant sénateur de l’Ouest ne devrait pas s’aliéner la sympathie ou tout carrément le support de la diaspora qui reste quand même une force sur laquelle il faut compter même si elle ne connait pas encore sa capacité de nuisance ou d’accompagnement.

Cette proposition est de l’avis de plusieurs membres influents de la diaspora la chance à prendre pour Steven Benoit …

Tout Haiti