mardi, décembre 17, 2013

Après deux ans, Martelly a finalement croisé Obama dans un corridor en Afrique du Sud


NEW-YORK, NY (Palecho.com) --- Il a fallu les funérailles de Nelson Mandela un événement que personne ne pouvait contrôler pour permettre à Michel Martelly le président de la république d’Haiti de croiser dans un couloir ou la salle des pas-perdus le président des Etats unis Barack OBama. Comme un enfant qui attendait l’arrivée de Tonton Noel le bandit légal a profité de l’occasion pour se faire photographier avec sa femme toutes les dents dehors pour la circonstance.


Le président Cubain, sous embargo, lui aussi a eut droit a une poignée de main de Barack Obama. Si vous êtes dans la salle des pas-perdus et ses environs pas moyen de vous éviter.
Il faut rappeler que le nom de Michel Martelly ne figurait pas sur la liste des officiels, ce fut plutôt celui de Laurent Lamothe son actuel premier ministre qui d’après des informations concordantes devrait être présent aux cérémonies.

Martelly n'a jamais été invité à la maison blanche  

Historiquement, après chaque élection d’un président, dans un pays que les américains considèrent ou bien comme un ami ou bien comme un allié, il est de coutume que ce nouvel officiel s’embarque dans des visites officielles et la maison blanche à Washington était en principe jusqu'à l’avènement de Michel Martelly une destination obligatoire.

 De sources bien informées, Michel Martelly avait déboursé beaucoup d’argents pour arranger une visite avec OBAMA à la maison blanche. Mais, ses démarches couteuses pour les caisses du trésor haïtien sont restées vaines.
Les raisons pour ce refus d’une rencontre officielle avec Martelly sont diversement interprétées, certains disent que c’est à cause de sa nationalité américaine dénoncée d’ ailleurs par le sénateur Moise Jean Charles d’autres cependant avancent le fait que Martelly d’après leurs informations étaient impliqués dans des activités pas trop catholiques. Le président haïtien est dénoncé, pour son implication dans le blanchiment d’argent et des trafics de toutes sortes, par les avocats Newton Louis Saint Juste et André Michel. La dernière visite de Michel Martelly à Port-salut chez Evinx Daniel un dealer de drogue d’après l’ancien sénateur Gabriel Fortuné était la dernière goutte d’eau pour renforcer les suspicions contre Michel Martelly. Evinx Daniel, un homme qui avait remis à la police une cargaison de drogue retrouvée dans sa maison et qui d’après ce qu’il avait fait savoir  l’a repêché sur les cotes de la région.

Photo Dasomann

Réagissant à la diffusion de la photo de Michel Martelly avec Obama que les propagandistes du régime dont Stanley Lucas font circuler a grand renfort de publicité, le chanteur et activiste de droits humains King Kino a fait remarquer que contrairement a son entrevue avec le président américain qui a été une rencontre formelle doublée d’ un diner, la photo de Martelly montre une activité de gratè et de dasomann qui a mis la main sur Barack Obama à un moment ou le leader mondial ne s’y attendait pas.
Quelque soit le cas, cette situation est très embarrassante pour la dignité du pays. Pourquoi l'administration de Barack Obama malgré les fleurs de son ambassadrice rose au pouvoir Tet kale refuse systématiquement d'avoir une rencontre formelle avec le président d'Haiti Sweet Micky. C'est ce que les américains appellent « The one million dollar question »
Source : Touthaiti