mardi, novembre 19, 2013

Répression sanglante au Cap-Haitien pour permettre à Martelly de Manifester seul dans la ville

Manifestation de Martelly pour Martelly au Cap Haitien
Pour permettre au chef suprême des bandits légaux de manifester seul au Cap-Haitien la police nationale, qui pourtant avait un comportement assez correct à Port-au-Prince, a été instrumentalisée et a utilisé la violence aveugle pour réprimer la manifestation anti gouvernementale qui allait se tenir dans la cité christophienne.
Au moins 5 blessés par balles et des journalistes battus par la police aidée des brassards roses du régime Tet Kale pour permettre à Martelly de manifester seul dans la ville.

Manifestation de Martelly pour Martelly

La manifestation de Martelly pour Martelly s’est déroulée à la suite des cérémonies officielles à Vertières. En effet, le président contesté d’Haiti a pris la route à pied avec une foule de supporters pour faire sa réentrée dans la vie du cap en passant par la barrière bouteille.
Tout Haiti vous invite à lire ce compte rendu de Le Matin sur les évènements qui se sont déroulés au Cap-Haitien lors de la célébration de la bataille de Vertières

La manifestation antigouvernementale réprimée violemment au Cap-Haïtien

La manifestation de l’opposition a été violemment réprimée au Cap-Haïtien par la police aidée des individus armés ce lundi matin, selon l’ancien député Hugues Célestin. Ce dernier, à l’instar du sénateur Moïse Jean Charles, dénonce la volonté du président Martelly de restaurer l’ancien système, la dictature dans le pays.
Au moins 5 blessés par balles ont été enregistré selon un correspondant de presse basé dans la deuxième ville du pays. Signalons aussi que plusieurs personnes dont deux nourrissons ont été transportés en urgence à l’hôpital après avoir inhalé du gaz lacrymogène a indiqué la militante des droits humains Ketly Julien.
Les manifestants ont renouvelé leur détermination à regagner les rues pour continuer d’exiger le départ du pouvoir de Michel Martelly.
Source: Le Matin