vendredi, novembre 08, 2013

Pétion-ville le champ de bataille de la nouvelle Haïti, donc de l’après Martelly

André Michel et Newton Saint Juste ont déjà leurs places dans le panthéon des héros de la nation en prenant les armes de la connaissance et de l’intelligence contre le régime obscurantiste, rétrograde et anti démocratique de Michel Martelly et de ses suppôts.

  Nou pa bezwen Viza pou nou monte Pétion-Ville
C’est André Michel qui, après son kidnapping par le régime Martelly-Lamothe avec la participation active de Jean Renel Sanon et du chef de la police Godson Aurelus,avait lancé la deuxième phase de la mobilisation qui consiste a manifester au cœur même de l’empire de Michel Martelly, Pétion-Ville le petit Manhattan comme  ils se plaisent à l’appeler.
Braves, et sans peur, il n’y a pas assez d’adjectifs pour qualifier le courage de ces deux jeunes qui ont accepté des sacrifices énormes au nom de la démocratie et des principes légaux pour combattre la horde de bandits légaux, d’anciens putschistes et des trafiquants de toute sorte qui constituent l’ossature de la racaille qui forme le régime Martelly-Lamothe.
André Michel en bon stratège avait compris que la bataille se faisait en dehors du terrain des intérêts de ceux qui défendent Michel Martelly quand les manifestations se déroulaient dans le centre-ville mort de Port-au-Prince abandonné a son sort par les ayant droits qui ce sont refugiés a Pétion-ville.

Pétion-ville le champ de bataille de la nouvelle Haïti, donc de l’après Martelly

Fopark, Mopod, Rassemblement du grand Bel-air, cite Soleil, grand Ravines et les lavalasse etc. donc Le peuple est maintenant au cœur de l’empire, dans son pays ou il n’a pas besoin de visa ni de résidence pour manifester ses joies et ses mécontentements. Jusqu'à présent Haïti est une et indivisible.
Le ghetto luxueux en krizokal de Pétion-Ville a été reconquis par ses véritables propriétaires le peuple haïtien avec qui il faut maintenant compter. Il n’y plus d’endroit « safe » pour se cacher de ce peuple en mal de justice de démocratie et de pain. Pétion-ville devient donc le champ de bataille de la nouvelle Haïti, donc de l’après Martelly.
Maintenant plus que jamais tous les intérêts sont en jeux, nous insistons pour dire que tous les intérêts sont en jeux.
Les forces vives et surtout les forces économiques et ceux qui croyaient que Pétion-Ville était " off limit " sont obligés de s’asseoir pour trouver une solution à la crise provoquée par Sweet Micky et préparer la sortie ordonnée de Michel Martelly pour éviter le pire car le champ de bataille de la nouvelle haïti est maintenant à Pétion-ville.
Haïti ne sera plus comme avant !

Source : Tout Haiti,