mercredi, novembre 06, 2013

Laurent Lamothe et Pierre Richard Casimir ont volé 3.4 millions de dollars octroyés par l’Uruguay

 Lamothe Martelly Casimi
C’est pour la première fois en pleine séance formelle et en direct à la télévision qu’un ministre a avoué avoir commis un crime. Pierre Richard Casimir a expliqué comment il a utilisé illegalement une aide de 3.4 millions US de l’Uruguay en dehors de la loi ce que certains qualifient erronément de détournement de fonds qui est un crime mais d’autres observateurs démontrent qu’il s’agit plutôt d’un vole organisé orchestré par Pierre Richard Casimir ministre des affaires étrangère et Laurent Lamothe actuel premier ministre du régime Martelly.



Détournement de fonds versus Vol

Le sénateur Jocelerme Privert a démontré en lisant les articles du décret traitant du détournement de fonds qui dit clairement tout don, ou coopération doivent d’abord entrer au trésor public puis budgétiser par le parlement c’est après la promulgation de cette loi que l’argent reçu de l’Uruguay peut être dépensé et utiliser.

Pour qu’il ait détournement de fonds il faut :

Que l’argent obtenu de l’Uruguay soit ----> à déposé au trésor public ---> puis --->  budgétisé par le parlement --->puis--->  affecté pour une activité spécifique----> puis ---->  désaffecté pour faire une autre activité.
Pierre Richard Casimir et Laurent Lamothe n’ont donc pas détourné l’argent de l’Uruguay car il n’a pas été déposé au trésor public ------>  il n’a pas été budgétisé ----> il n’a pas été affecté donc ne peut pas être détourné.

Les 3.4 millions de l’uruguay au regard de la population et de l’état haïtien n’a pas été touché donc ils sont t toujours entre les mains de ceux qui l’ont reçu de l’état Uruguayen.

Comme d’après Pierre Richard Casimir cette somme des 3.4 millions a été déplacée et n’est plus 3.4 millions donc elle a été volée par ceux chargés de la garder de la protéger et de l’utiliser au profit du peuple haïtien. Au moment ou nous ecrivons ce texte  Il n’y a pas d’institution capable de faire un audit et de  vérifier  (voir article de Tout Haiti) ce que Lamothe et Pierre Richard Casimir ont fait de ces 3.4 millions et ne parlons pas des centaines de millions du Petro Caribe.
Les directeurs d’opinions et les analystes politiques doivent prendre leur responsabilité historique pour dire la vérité au public car toute autre attitude est une complicité active dans le vol et la corruption.
Nous devons noter que lors de la séance d'interpellation au parlement, le numéro deux de l’OPL de Sauveur Pierre Etienne (voir article de Tout Haïti) le sénateur Andrice Riché a fait de son mieux  pour proteger  Pierre Richard Casimir et l'empecher  de dire toute les vérités sur le vol, et détournement de fonds du régime Martelly-Lamothe. Nous comprenons également pourquoi Martelly et Lamothe font tous ce qu’ils peuvent pour démantibuler la cour supérieure des comptes et du contentieux administratif  car Laurent Lamothe et Pierre Richard Casimir sont tous deux passibles de la haute cour de Justice.
Tout Haiti,