lundi, novembre 18, 2013

Audio : La Polis Chanje Parcours manifestation ,anti-gouvernement Lundi 18 novembre ,2013

RAPPEL: La tension monte entre opposition et partisans du pouvoir à moins de 72 heures de la manifestation anti-gouvernementale du 18 novembre .Des organisations proches du pouvoir entendent manifester également le 18 novembre .

Audio




Publié le vendredi 15 novembre 2013

Les organisations qui ont appelé à la manifestation anti-gouvernementale de lundi à Port-au-Prince et en province, maintiennent leur mot d'ordre. Un des militants de l'opposition au Cap, Saul Gauthier, a toutefois fait état vendredi, de l'arrivée dans la métropole du Nord, de mercenaires qui auraient été soudoyés et armés par la primature (siège du gouvernement) pour faire échouer la tenue de la manifestation.

Appelant à la prudence, Gauthier affirme que les capois manifesteront tout de même comme prévu. Il appelle la police et les autorités gouvernementales à assumer leurs responsabilités par rapport au droit constitutionnel des citoyens à manifester pacifiquement.

Intervenant dans la controverse suscitée autour de la question des manifestations anti et pro-gouvernementales, les députés Romial Smith (Saut d'eau) et Guy Gérard Georges (Chantal/Torbeck) ont appelé vendredi les autorités à respecter le droit de manifester et à garantir la sécurité des manifestants, qu'ils soient de l'opposition ou du gouvernement.

La plateforme politique « Repons peyizan » de Fednel Monchéry, fait coïncider la commémoration de son 4ème anniversaire avec un week-end de mobilisation, du 15 au 19 novembre, pour continuer à appuyer le gouvernement Martelly/Lamothe face à des « organisations et partis politiques qui avaient perpétré de multiples exactions contre la population sous les gouvernements d'Aristide et de Préval. » Monchéry qui avait dénoncé Martelly pour avoir "volé" son parti sous la bannière duquel il s'était rendu aux élections, a repris à son compte des allégations selon lesquelles l'opposition aurait bénéficié d'un important soutien financier (dont il n'a pas révélé l'origine) pour renverser le régime Martelly/Lamothe.

De son côté, une plateforme dite "de toutes les bases de Cité Soleil" affirme soutenir le gouvernement Martelly/Lamothe. Il annonce une manifestation le 18 novembre, avec Pétion Ville comme destination, à l'instar de l'opposition.

Le groupe a critiqué l'opposition pour ses références à Dessalines et à Pétion, dénonçant ainsi sa tendance à rallumer le feu du conflit de couleur dans le pays. Le porte-parole de la plateforme, Louissaint Pierre-Louis, déclare que ses militants iront plutôt à Pétion-Ville dans le souci de mettre une fois de plus Dessalines et Pétion autour de la même table en vue de trouver des solutions aux problèmes du pays. Il déclare en ce sens qu'ils projettent de rencontrer à cette fin le FOPARK (Fòs Patriyotik pou Respè Konstitisyon) et le MOPOD (Mouvement Patriotique de l'Opposition Démocratique), deux des principaux organisateurs de la manifestation anti-gouvernementale de lundi prochain, 18 novembre, 210ème anniversaire de la bataille de Vertières ayant conduit à l'indépendance.

A noter que Cité Soleil d'où devrait partir la manifestation "des bases", est fortement divisé et se trouve en proie depuis environ 3 semaines à des violences inouies qui ont déjà fait au moins 8 morts et neuf blessés.

Le nommé Rosemond Jean, responsable de la Coordination nationale des sociétaires victimes des coopératives (CONASOVIC), a annoncé mercredi sa décision d'organiser également une manifestation de soutien au gouvernement le 18 novembre. Il accuse l'opposition d'avoir reçu 50 millions de dollars de "l'étranger" pour renverser Martelly.

Ces annonces se font dans un contexte de rumeurs faisant état d'affrontements qui se tiendront lundi suite à la distribution dans les quartiers défavorisés et à des groupes de casseurs et de repris de justice, de produits alimentaires, d'argent et d'armes.

Alors que tout semble avoir été effectivement entrepris en vue de contrecarrer la manifestation appelée par l'opposition, notamment au Cap-Haïtien, la Primature a annoncé vendredi dans un communiqué, que le premier ministre Laurent Salvador Lamothe, des membres du gouvernement et des directeurs généraux se rendront dans le Nord ce samedi, plus précisément à Milot, pour présider la 3ème édition du programme « gouvèlman lakay ou », qui doit se dérouler autour des initiatives et activités de l'équipe au pouvoir dans la région. Des circulaires ont été passées pour que des employés de l'Etat se rendent à cette occasion en nombre imposant dans le Nord.
Source ; radio kiskeya